Atteint d'une agénésie, le rêve devient réalité pour Malik

ACTION : Appareillage du petit Malik

 

Cette action a été prise en charge par notre club, en février 2018. Les membres savaient au départ que le cout financier est très onéreux, hors de porté des moyens du club, mais ils ne pouvaient ne pas essayer. L’histoire de cette aventure mérite d’être contée.

ESPOIR ET ESPERANCE

Il s’agit d’un enfant âgé de 6 ans, né avec une agénésie (absence des 2 bras et d’une jambe). Et outre son handicap, l’enfant ayant atteint l’âge d’être scolarisé, s’était malheureusement vu dirigé vers un établissement spécialisé “inexistant” !

Cette situation avait donc soulevé un élan de solidarité sans précédent, né du sentiment de “l’injuste”. C’était alors que les membres du club avaient décidé de se mobiliser pour réaliser le rêve d’un enfant qui prend conscience de la cruauté de son handicap.

UNE PROTHÈSE MYOÉLECTRIQUE POUR MALIK

Au départ, personne d’entre nous ne croyait à la possibilité d’atteindre le montant facturé par l’orthopédiste… Plusieurs suggestions ont été émises : l’organisation d’un thé dansant, recherche de sponsors, lancement d’un appel à solidaire etc… Mais, à la surprise de toutes, au bout d’une semaine, le compteur n’avait pas cessé de tourner avec une vitesse vertigineuse ; nous n’étions pas loin d’une collecte de 1 800 000 DA !!! Alors, l’annonce de la nouvelle pouvait être diffusée et la prise en charge médicale enclenchée. Une rencontre avec l’enfant et ses parents fut organisée chez notre amie Lila. Le Bonheur de tous était indescriptible face à l’émotion de l’enfant.

 

ACTION : Appareillage du petit Malik (suite 2)

 

UNE MOBILISATION SANS PRECEDENT POUR LE CLUB

Cette action qui avait suscité beaucoup d’engouement et une mobilisation non égalée, fut inscrite en bonne place dans le programme de notre nouvelle présidente pour l’année 2018-19.

La livraison, prévue à la fin du mois de juin, avait malheureusement enregistré du retard. Un engagement avait alors, été pris par l’orthopédiste, d’assurer la pose et l’adaptation, avant la rentrée scolaire de cette nouvelle année scolaire.

Le petit Malik était heureusement pris en charge par un psychologue qui l’aidait à se préparer pour passer d’un état de dépendance, vers une autonomie progressive.

La vie du petit Malik avait totalement changé ! L’enfant n’avait plus qu’une chose en tête, avoir une main et devenir un vrai grand garçon, capable de se passer de l’aide de sa maman pour faire ce qu’il doit faire par lui-même.

LA POSE ETAIT UNE EPREUVE, MAIS MALIK A FAIT PREUVE DE COURAGE

Enfin, ce 17 septembre 2018, il fut invité à se présenter avec ses parents et quelques membres de notre club, chez l’orthopédiste pour les essayages. Une date qui sera gravée dans la mémoire du jeune garçonnet…

SI VOUS SOUVIEZ…

Plus on l’observe, ce petit, et plus il devient attachant. Son innocence est là pour rappeler que c’est un enfant comme tous les autres ; une innocence à faire oubliant son handicap…

A la deuxième séance d’essayage, l’enfant était heureux. Et en le remettant sur ses jambes, il avait vite fait de parcourir la salle pour attraper un jouet mis en évidence pour lui. Il nous fit face à nous et écartant se bras avec le petit avion dans la main, il semblait nous dire « si vous saviez… la vision de l’espace n’est plus la même pour moi ! Avant c’était tout mon corps qui bougeait pour atteindre un objet. Maintenant, il me suffit de tendre LA MAIN… », fusse-t-elle artificielle.

 

ACTION : Appareillage du petit Malik (suite 3 et fin)

 

MALIK, ENFIN SCOLARISÉ

Parallèlement à la prise en charge médicale, des démarches effectuées auprès de l’administration de l’éducation nationale ont abouti à la scolarisation de l’enfant dans une école publique comme tous les enfants normaux. Un bonheur indescriptible, tant pour l’enfant et les parents que pour les membres de notre club !

 JE VOUS AIME MES TATAS

Malik s’est très vite adapté à son nouvel environnement qui s’est élargi à l’école avec tout ce qu’elle implique en tant que micro-société régie par des règles organisant les rapports et la conduite de cette jeune communauté hétérogène qui se frotte et se forge.

En suivant l’enfant à distance par l’intermédiaire de sa maman, nous nous réjouissons d’apprendre qu’il s’adapte très vite et n’en souffre pas. “Très heureux”, nous dit-on.

LA FIN D’UNE BELLE AVENTURE QUI SE FAIT DANS LA FETE

A la demande des parents, une rencontre avec les membres du club a été organisée. Ils voulaient exprimer leur gratitude mais, notre Présidente l’a voulue plutôt, une fête pour Malik pour s’être montrer courageux et endurant face à toutes les épreuves assez lourdes pour son âge et pour son gabarit.

Choyé, gâté, adulé, Malik était la vedette de cet après midi, organisé au restaurant “La Cabane”. Nos amies du club, telles de bonnes Fées autour de l’enfant, ont apporté, chacune une étoile, prédisant un meilleur avenir au jeune garçonnet.        

CETTE ACTION QUI MERITE D’ETRE CONTEE

L’objectif est atteint pour le club. Sa mission est terminée avec l’appareillage du petit Malik. Mais pour l’enfant, c’est une nouvelle histoire qui commence ; une nouvelle vie qui se profile chargée d’espoir et d’ambitions…

En effet, maintenant qu’il est appareillé, Malik a rejoint l’école avec une détermination étonnante pour un petit garçon de son âge. Il sait qu’il doit fournir des efforts doubles pour rattraper ses petits camarades. Il sait aussi, qu’il en possède les capacités mais pour l’heure, il est en phase de gouter au plaisir de l’apprentissage, à la joie de la camaraderie, au bonheur de pouvoir enfin jouer avec eux et partager des moments intenses pour lui ; en un mot, de sortir enfin de l’isolement et de l’enfermement.

Les membres d’Alger Lumières, sont certes, encore attachés à cet enfant qui les a remplis de bonheur tout le long de ces derniers mois, mais ils savent au fond d’eux-mêmes, qu’il y a plein d’autres Malik…