D67 VALENCIENNES - SOIRÉE COMMÉMORATIVE JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

Avec nos amies des clubs voisins, du district, nos relations personnelles et les soutiens de nos réseaux locaux, le club Inner Wheel de Valenciennes une fois de plus a fait salle pleine pour mettre à l’honneur des Femmes de talent, des Femmes fortes, des Femmes solidaires.
Pour le plaisir des yeux, Brigitte, Dany, Janine, Nicole, 4 artistes peintres, ont habillé de leurs toiles les murs de l’Avant-Scène où se déroulait la soirée commémorative de « La Journée Internationale des Droits des Femmes ».
L’animation sonore était assurée par 2 artistes venues du conservatoire de Valenciennes avec les œuvres interprétées par Estelle, chanteuse soprano, accompagnée au piano par Elise.

Les plaisirs des sens ont embelli et adouci l’atmosphère mais ne nous ont pas fait oublier les raisons qui nous ont rassemblées ce lundi soir : apporter notre soutien à l’association valenciennoise « La Pose ».
Nous avons écouté avec émotion l’histoire d’Olive et de ses enfants, son parcours difficile avant d’obtenir un poste d’assistante sociale au sein des services de la ville grâce à l’accompagnement de « La Pose ».
Accueil, soutien moral et matériel, aide aux démarches administratives, insertion sociale et professionnelle…sont au cœur de cette association qui ne manque pas de ressources et de dynamisme comme nous l’a démontré Sophie, sa Présidente.

« Femme et Droit » était le thème de la conférence de Me Trussant, Bâtonnière de l’Ordre des Avocats du Barreau de Valenciennes.
Me Trussant nous a rappelé à quel point il a été difficile de faire reconnaître dans notre société supposée moderne et éclairée le droit aux femmes de vivre, penser, travailler librement à l’égal des hommes. Depuis la révolution française et « la Déclaration des Droits de la Femme et la Citoyenne » de la célèbre Olympe de Gouges, ce n’est que lentement, à petits pas, avec des lois, pour beaucoup contemporaines, voire très récentes (comme l’égalité professionnelle homme-femme encore loin d’être atteinte) que la reconnaissance des droits et des compétences des femmes a évolué.
Les divers échanges dans l’assemblée ont confirmé à la fois les progrès mais aussi le long chemin qu’il reste encore à parcourir.

Alors, EN AVANT LES FEMMES, nous donnons la vie, nous avons la force, la volonté, l’intelligence, les compétences, la générosité, la solidarité, à nous de jouer, nous en avons le pouvoir !