Les masques sont-ils objet d'uniformisation ou de différenciation?

Il y a le masque du sérieux homologué, estampillé voire béni,

Il y a le masque de Zorro noir et noué derrière la nuque,

Il y a le masque de l'idiot porté sur le menton pour mieux parler,

Il y a le masque fait avec amour que l'on accepte de porter bien qu'il nous arrache les oreilles.

Nous ne tarderons pas à voir le masque Vuitton confectionné dans son tissu monogrammé,

Le masque Vénitien devrait suivre.

Mais il y a aussi l'absence de masque de ceux qui sont seuls et à qui personne ne pense.

Alors les Inner Wheel de La Rochelle ont sorti leur machine.

Des idées, quelques compétences en couture, un bon tutoriel et nous voilà toutes à tailler, à coudre des masques pour en faire cadeau à ceux qui en ont le plus besoin.

Quelques ratés, trop grands, trop petits, unis, imprimés, fleuris et les élastiques ! cette denrée rare ! ronds, plats, noirs ou blancs, liens en tissu, chouchous de nos petites filles, anciennes combinaisons de surf soigneusement découpées, on a tout essayé !

Les machines se sont mises à crépiter sous le regard attendri et curieux du chien Nestor, notre mascotte ou plutôt celle d'une de nos amies IW.

Ce n'est certainement pas pour faire les belles, même si, dans leur confection nous recherchons une certaine esthétique.

On ne fait pas de miracles, on fait ce que l'on peut à notre niveau et si ça peut aider des gens, tant mieux. Un masque même imparfait sera de toute façon mieux que pas de masque.

Bien sûr, ce n'est pas normal d'en arriver là, mais la France n'était pas préparée à ça et on essaie donc de se débrouiller comme on peut.

Il est toutefois bon de rappeler qu'ils ne nous protégeront pas nécessairement contre le Covid 19 et qu'il reste nécessaire de suivre les mesures de distanciation sociale.

En attendant des jours meilleurs, prenez bien soin de vous.








Yannik Mézelle
Club Inner Wheel de La Rochelle