IW Toulon.. petite histoire de Toulon

                                                  Un peu d’histoire de Toulon
                                   Le Porte-Avions Charles de Gaulle et le Coronavirus
                                      La Lune Frégate du Roi Soleil et la Peste 

                       Deux destins heureusement différents ……..Ecoutez plutôt, 
 
  En Mars 1664, Colbert exaspéré par les échecs continuels de ses navires qui combattent les pirates barbaresques qui naviguent en Méditerranée, décide de porter un grand coup. Une expédition forte de 63 bâtiments dont 15 Frégates et vaisseaux avec à leur bord près de 9000 hommes se regroupe dans la rade de Toulon.
 Le 2 Juillet la flotte appareille de Toulon et après un détour par les Baléares pour y incorporer les galères de Malte arrive le 21 dans le golfe de Bougie et mouille le 22 devant Djidjelli. Les combats sont rudes mais la dualité dans la responsabilité entre deux commandants va peser lourd sur le déroulement des évènements. La bataille s’enlise, la situation du Corps expéditionnaire devient intenable et l’ordre est donné le 30 octobre d’évacuer…..grâce aux 4 vaisseaux (le Dauphin, le Soleil, le Notre Dame, la Lune) une flute et un brûlot commandés par le marquis de Martel arrivé en renfort le 22 octobre. La retraite se transforme en déroute et l’Armée perd 2000 hommes.              
La  petite flotte du marquis appareille dans la hâte le 31 octobre et fait route vers  Toulon. La Lune vaisseau de troisième rang a embarqué près 1200 marins et soldats. Le bateau fatigué fait eau par l’avant mais arrive tant bien que mal devant Toulon le 6 novembre 1664
                 MAIS, le 8 août 1664, Toulon connait son premier cas de peste, l’épidémie s’étend d’abord dans la ville où la moitié de la population périra, puis se propage à Ollioules, Hyères et Cuers. La peste aurait été amenée par un navire marchand transportant des rouleaux de soieries depuis Smyrne. L’épidémie entraine une « serrade » (isolement extrême)
 L’Amirauté décide de mettre en quarantaine à Porquerolles les 4 vaisseaux qui rentrent de Djidjelli. La LUNE, fatiguée, usée à l’autorisation d’appareiller, mais par un violent coup de vent ….elle coule au large de Carqueiranne par 90 mètres de fond «  comme un bloc de marbre » avec 800 hommes à bord. Le commandant de Verdille âgé de 80 ans est l’un des seuls à savoir nager il regagnera la côte par ses propres moyens agrippé à une planche.
   La LUNE avait été oubliée …..en Mai 1993 Le NAUTILE submersible de recherche de l’IFREMER, lors d’essais, découvre par hasard, au large de Carqueiranne bien sûr, l’épave du 3 mats vaisseau de Louis xiv qui avait fait naufrage le 6 novembre 1664
  Le Porte-Avions Charles de Gaulle, fleuron de notre Marine n’a pas eu heureusement le même destin…..mais touché par le covid19 ….il a dû, lui aussi,  écourter sa mission et revenir à son port base de Toulon pour soigner une grande partie de son équipage
                                    Editrice Colette LE DREFF 
 
Bibliographie : Fiche Documentaire de L’IFM Toulon Provence Corse (extrait)