DOMAINE REGINA

Bruley,

Un des Huit villages viticoles du Toulois niché au pied des côtes de Toul.
Ils n’ont pas la réputation de leurs grandes voisines que sont l’Alsace ou la Champagne.
Mais ils se défendent en tout ce qui concerne la vigne !

Bruley, sa grand’rue qui monte à l’église haut perchée, ses mirabelliers, ses vignes et ses viticulteurs.

Dans les années 1990, Isabelle et Jean-Michel Mangeot, tout en travaillant à l’entreprise Kléber de Toul, se passionnent pour tout ce qui touche au vin, à la viticulture, à l’œnologie.
Mais ils ne sont pas équipés ; c’est une activité annexe. Et peu à peu, l’idée d’en faire un métier fait son chemin.

Pour commencer, ils louent 1,76 hectares et trouvent hébergement chez une personne qui possède un pressoir.

Par la suite, en 2000, ils acquièrent et rénovent au centre du village une maison dotée d’une belle cave voûtée.
Ils achètent des vignes et un bâtiment à un viticulteur qui cesse son activité.

Et finalement, ils quittent leur emploi de Toul pour s’installer définitivement dans l’appellation.
En hommage à Régina Kricq, héroïque résistante de Pagney-Derrière-Barine, un village voisin, ils prennent le nom de “ DOMAINE REGINA. “

Leur exploitation s’étend et leur travail du vin est reconnu.

Malheureusement, après ces années d’installation vécues ensemble, Jean-Michel décède en 2015.

Son épouse Isabelle décide avec courage, de poursuivre tout ce qu’ils ont créé.
Elle est à la tête de 15,5 hectares. Elle peut compter sur sa fille Lorraine passionnée elle aussi, pour assurer la relève un jour.

Isabelle est une battante qui ne baisse jamais les bras. Pour elle, depuis 2015, les années n’ont pas été un long fleuve tranquille. Les difficultés et soucis attachés au métier existent aussi pour une femme seule. Ainsi que de mauvaises surprises bien imprévues : un tracteur qui bascule et prend feu ou un cambriolage en sont deux exemples marquants.

Mais Isabelle rebondit à chaque fois vaillamment.

Elle tient bon et ses vins sont régulièrement médaillés. En 2020, elle est élue “vigneronne de l’année “ par le Guide Hachette. Elle dira à cette occasion : “ C’est important pour moi, puisque j’ai perdu mon mari. C’est la preuve que j’ai eu raison de continuer, mais c’est aussi important pour la promotion des Côtes de Toul auprès de tous les Français. “

Et le 26 juillet dernier, elle recevait les insignes de l’Ordre national du Mérite des mains de la ministre déléguée, Brigitte Klinkert. 

Cette force, cette détermination chez Isabelle semblent curieusement liées à l’appellation  “ Domaine REGINA“ choisie par le couple. 

Telle REGINA, elle résiste !...